Comment le cancer de poumon atteint les non-fumeurs ?

par | Mar 18, 2022 | Bien-être, Divers

 

 

 

10 à 20 % des malades du cancer de poumon sont constitués par des non-fumeurs. Selon les études, les femmes n’ayant jamais touché au tabac en sont les plus atteintes. Cette maladie apparaît tout particulièrement à un âge assez précoce chez ces dernières. On a identifié plusieurs facteurs du cancer de poumon autre que le tabac : le radon, les mutations génétiques, la radiation, ou certaines substances chimiques entre autres.

Le radon détruit plus les poumons des non-fumeurs que le tabac chez les fumeurs.

L’exposition au radon peut causer de sérieux dommages aux cellules qui couvrent les poumons. C’est un gaz incolore qui peut s’introduire dans les locaux ou logements à travers les fissures ou les planchers au niveau des fondations. Ce gaz nuit à la santé des poumons jusqu’à causer le cancer, s’il inonde une salle peu aérée. Le risque de développer un cancer de poumon est plus élevé chez les non-fumeurs exposés au radon que les fumeurs.

Avoir un ascendant malade de cancer de poumon via les mutations génétiques.

Une personne qui ne consomme pas du tabac peut être le descendant d’un malade cancer de poumon. En conséquence, on pourrait observer une mutation de gènes chez elle. Des changements infimes au niveau de ses gènes peuvent augmenter le risque de développement du cancer de poumon selon les chercheurs. D’où des mutations génétiques chez les non-fumeurs peuvent entraîner cette maladie meurtrière.

La radiation fait monter le risque de cancer de poumon.

Pour dépister certaines maladies, le médecin demande de fournir la radiographie des parties du corps suspects. Si on voudrait avoir une image radio des seins pour traiter un cancer de seins par exemple, on expose les poumons à la radiation par la même occasion. Plus on s’expose donc à la radiation, plus on risque d’attraper le cancer de poumon sans toucher au tabac. Les accidents nucléaires ou explosions atomiques entraînant des rayonnements ionisants font également élever le risque de cancer de poumon.

Les substances chimiques professionnelles peuvent augmenter le risque du cancer de poumon.

En ce moment, les chercheurs travaillent sur quelques substances chimiques pour découvrir leurs effets néfastes sur les poumons. Il s’agit des brumes d’acide chimique fort, de la bitume pour l’asphaltage ou encore de la dioxine, l’une des composants des pesticides. Ce sont tous des produits auquel on peut s’exposer au quotidien sans fumer. L’une comme l’autre pourrait favoriser le cancer de poumon.

 

Rédactrice du Café: A. H. V. Tiana

 

A propos de nous


Les plumes particulières et reconnaissables de l’équipe du Café des Rédacteurs vous promettent : *des articles d’excellente qualité littéraire et sémantique dont l’orthographe et la grammaire sont parfaitement maîtrisées. *un professionnalisme hors pair en respectant vos exigences et vos besoins. *un référencement optimal pour tous vos contenus web.

nos réseaux sociaux

newsletter

articles récents